Gestion privée – Caisse d’Epargne Gestion privée – Caisse d’Epargne Rendez-vous ?

Le magazine en ligne de la Gestion Privée Caisse d’Epargne pour vous guider dans vos projets patrimoniaux.

Rendez-vous ?
À Lire - Patrimoine du futur
2 min
1 avis

La token-economy expliquée aux Baby-Boomers

Brève définition du token, clé de voûte de l’écosystème blockchain.

Entre le XVe et le XIXe siècle, le token (« jeton ») était cette monnaie alternative et privée, proche du méreau (« bon pour ») que les petits commerçants britanniques utilisaient pour remédier à la pénurie d’espèces. Par analogie, lorsque l’on crée une blockchain, on construit une sorte de marché parallèle ne dépendant d’aucun pouvoir central. Et pour régir les relations entre les parties prenantes, il est nécessaire d’émettre un token, soit une monnaie d’échange qui fasse consensus. Cette cryptodevise sert alors de moyen de paiement, elle rend possibles les transferts d’argent et, plus important encore, permet de rémunérer ceux qu’on appelle les mineurs qui valident les transactions et rendent les registres inviolables. En bref, sans jetons, point de blockchain. Sauf que depuis 2014 et la création de la blockchain publique Ethereum, c’est tout un service de programmation d’applications proposant des services très variés qui devient possible : stockage dans le cloud, transport à la demande, ou même achat d’énergie entre particuliers,… les usages sont multiples. Toutes ces applications fonctionnent grâce à un logiciel autonome capable d’exécuter automatiquement des conditions prédéfinies en amont, qui émet des tokens propres et dont l’utilité dépasse le simple moyen de paiement. On peut gagner ces tokens de façon active (comme des points de fidélité distribués à chaque transaction) ou passive (monétiser son espace de stockage libre ou accepter de vendre ses données par exemple). Certains économistes envisagent que si la token economy prend, nous verrons de plus en plus d’organisations créer un token pour s’autogouverner, automatiser leur business model et inciter les utilisateurs à interagir avec leurs produits, le tout en facilitant le partage des récompenses et des bénéfices à l’ensemble des parties prenantes. Une logique que poussent encore plus loin certains cryptopenseurs, qui voient dans le phénomène de tokenisation la possibilité de transformer notre économie en un immense système d’échange local.

Rédaction achevée en 2018 dans le cadre du magazine hors-série sur le futur du patrimoine réalisé avec Usbek & Rica.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Vous avez noté cet article.

ARTICLES SIMILAIRES